07-05-2018
Andorre - Ariège
1216
1934
PD
3h

Rando en Couserans, hashtag 09.

- "La météo, c'est dans la tête."

- "Donc il fait grand beau !"

C'est sur cet échange que je quitte, au col de Pause, un enthousiaste marcheur parisien venu découvrir les Pyrénées ariégeoises. Je l'avais un peu avancé en voiture pour lui épargner quelques kilomètres sous la pluie, jusqu'à la barrière.

C'est à dire que ces jours-ci, pour profiter de la montagne, il vaut mieux ne pas trop regarder le ciel. Pour de la moyenne montagne, ça passe.

J'enquille la crête de la serre de Durban jusqu'au pic Fonta, plein fil, quitte à poser les mains par-ci par-là. Il n'y a qu'à un endroit que j'emprunte une sente de chasseur quelques mètres en contrebas d'éperons rocheux vraiment acérés. Dans un goulet herbeux surplombant le vallon d'Estours, j'aperçois deux izards en contrebas.

Le sommet du Valier restera pudiquement voilé pendant toute la balade mais le reste du paysage alentours mérite quand-même largement le coup d'oeil.

Après un snack au sommet à côté du névé (jamais vu autant de neige à ces altitudes, en cette période), je redescends par une vague sente puis directement dans le talweg du torrent jusqu'à la voiture où un joli rayon de soleil me permet de sécher chaussures et fond de culotte dignement salopés par une glissade dans la traître bouillasse de fonte.

Le sommet n'a pas d'intérêt particulier mais la montée sur le fil de crête est vraiment sympa et très aérien par endroit, quoique sans dificulté.

Je ne suis pas objectif mais l'Ariège, c'est quand-même bien la montagne avec un grand A.

 

 

La serre de Durban - vue vers le nordLe mont Valier, cachéAula - Valier - EstoursCol de Pause