02-04-2018
Autre
600
D

Ça commence par un livre parcouru rapidement à la Fnac en période de Noël : « Un monde d'escalade - Les plus beaux sites de la planète », de James Pearson et Caroline Ciavaldini. En soi, le bouquin n’est pas extraordinaire mais une page attire mon attention : un beau pilier dans un rocher bizarre, le conglomérat ou « poudingue ». Tiens, c’est marrant ça, c’est où ? Les Météores, Grèce. Connait pas.

Ça aurait pu en rester là. Le lendemain au bureau, le fond d’écran aléatoire de Windows 10 avant login me propose un paysage magnifique : un monastère perché sur rocher, comme suspendu dans les airs. Whoaaa, c’est où ça ?! Recherche Google. Les Météores ?! Incroyable. Je n’ai effectué aucune recherche Google dessus depuis la veille, pas de facebook, rien. Pure coïncidence. De mémoire, le bouquin ne montre même pas le paysage magique autour du pilier, en tout cas je n’avais rien remarqué.

Je connais déjà la destination des prochaines vacances. Ce sera donc 1 semaine en avril dans les Météores. Atterrissage à Athènes, berceau de la civilisation, parfaitement snobbé. Pas de temps à perdre, récupération de la voiture de location (100€ la semaine), et après 4 heures de route (flambante neuve, étonnant !), nous arrivons sur place. Le paradis de la grimpe, mais pourtant, assez peu de grimpeurs ont été croisés, même dans les grandes classiques. Début de saison ? En tout cas, on ne s’en plaint pas.

Niveau grimpe d’ailleurs, c’est quand même assez atypique, ces météores… le conglomérat, je connaissais pas. Les commentaires lus par-ci par-là sur internet annonçaient également la couleur : c’est équipé large, du style 10 mètres entre les points pour des voies en 6a bien continu, comme le « pilier des rêves », 230 mètres assez engagés qui resteront donc… à l’état de rêve. Heureusement, d’autres voies sont beaucoup plus abordables et restent bien protégées dans ce niveau. Par contre, dès qu'on tombe dans le 5 inférieur, les points disparaissent… tout comme parfois les galets. Nous avons cassé une prise chacun, sans conséquence mais parfois au-dessus du point. Adrénaline garantie ! A part ça, la grimpe est très plaisante dans un cadre extraordinaire!

Pour se faire une idée, 2 vidéos :

  • L’une old school https://www.youtube.com/watch?v=9S04TuUN6Bs Berhault tire la dégaine à 10:12, je me suis dit que du coup, j’avais le droit aussi. La voie est géniale, « Dresdner Eierschecke » en 6a+ max, équipée « normalement ».
  • Petzl RocTrip 2014 https://www.youtube.com/watch?v=efRRnI_SfwM  L’un des locaux de la vidéo tient une Taverna locale, on l’a reconnu par hasard ! « Are you the guy who knows every rock ?».  Bilan, -10% sur l’addition.

Une semaine sur place n’est pas de trop, c’est vraiment à faire !

YpsiloteraA gauche, l'ombre fait apparaitre le fameux "pas"img0726