19-05-2018
Saoû et environs
D

Après quelques velléités de ski, nous nous orientons finalement sur un plan grimpe, rebuté par le coté aléatoire de la météo. On opte pour Saoû, mais la destination finale ne se décide que dans la voiture. Envie de grande voie, on hésite entre l'Aiguille de la tour ou les 3 becs. Frisquet quand à la réputation un peu difficile des 3 becs, je préfère nous diriger vers l'aiguille de la tour. On optera finalement pour l'arête sud.

Une voie TA, 5c max. 9 longueur pour la parcourir, mais j'ai déjà fait les 4 dernières. Qui étaient oubliables, à l'exception de L6, plutôt chouette. J'ai bien envie de faire la première partie de la voie, alors on part dans l'optique de faire les 5 premières, jusqu'à R5 où on rejoins les voies modernes qu'on peut emprunter pour redescendre.

François part en tête dans une L1 toute rando. ça augure du meilleur pour la suite. R1 est un peu désaxé par rapport à L2. Ces deux premières longueurs cotent dans le 4, alors François repart en tête pour L2. Mais dès qu'il aperçoit la longueur, je sens dans sa voix le doute. Et le voici qui chante cette chanson "prrt prrt c'est le chant du clairon, prrt prrrt ..." enfin vous connaissez l'air.

Il reviens au relais et je prends la tête. Effectivement, ça a l'air un peu corsé pour pour 4. Une belle renfougne à remonter. Je me lance dedans. la grimpe n'est pas très dure mais assez atypique. La protection toujours possible, mais il fois parfois grimper, et s'escrimer à atteindre le fond de la renfougne pour y glisser un friend. C'est pas trivial comme dirait un certain Gaulois.

A partir de ce moment, je resterait en tête tout le reste de la voie. mais François ne démérite pas, grimpe vite et en bon compagnon, égaye les relais de sa bonne humeur légendaire. Dans L3, il faut choisir entre du rocher pourri mais d'aspect facile ou de la roche compacte mais d'aspect plus difficile. Après quelques essais dans le rocher moisi, j'opte pour le rocher compact. C'est surement ce qu'il vaut mieux faire, on y trouve de beaux pas. En haut, on redescend dans une petite gorge, où de nombreuses voies modernes partent à l'assaut de l'aiguille. On se faufile entre les lignes équipées pour une L4 très agréable mais assez facile, prisu et facile à protéger. Je croise plusieurs relais en plus ou moins bon état, et jette mon dévolu sur deux pitons que je renforce d'un friend.

Puis commence L5, qui sera l'aventure de la voie. Celle ci emprunte 3 ressauts bien marqués, se faufilant dans un système de fissures très esthétiques, mais aussi bien athlétiques. On trouve plusieurs pitons qui renseignent sur l'itinéraire. Arrivé au pied du 3ème ressaut, je me fourvoie sur le cheminement. Rassuré par la présence d'un piton, je fait plusieurs essais dans quelques petites fissures parallèles. Mais à chaque fois, je bute et déséscalade jusqu'au point. ça parait bien dur tout ça. Finalement, le chemin passe plus à droite dans une autre fissure, à travers un arbre mort qu'il est compliqué d'enjamber. Avec tout ça, je suis presque bout de corde et à cours de matériel. Heureusement, deux pitons le permettent d'installer un relais confort. François m'y rejoint, et on fini par une micro longueur pour rejoindre les rappels. 4 rappels, et hop on atterri sur un troupeau de grimpeurs lézardant à l'ombre au pied des voies.

Il reste désormais la tache la plus ardue de la journée: se poser en terrasse, une bière et une glace (sans Denis, retenu chez ses parents à notre grand désespoir). Un ravitaillement en Markus et en Picodons plus tard, nous voici rentré à Lyon après une belle journée.

En conclusion, cette partie de l'arête sud est bien sympa. Elle propose une grimpe variée, ni trop dure ni trop facile. Et se protège pas trop mal dans un rocher bien meilleur que dans le jardin d'un haut. Certainement pas la voie du siècle, mais un beau parcours. Attention cependant, une fois n'est pas coutume les cotations du topo CAF sont plutôt sèche, mon ressenti se rapproche des cotations du topo C2C qui a tendance à rajouter une cote aux longueurs (L2 passe de 4c à 5a, L5 de 5b à 5c). Je décoterais juste L3 de 5b à 5a histoire de dire.

Le haut de la voie depuis R3Selfie!