27-10-2018
Sultanat d'Oman
F

Pour cette fin d'automne, on avait envie de retrouver le plaisir de l‘escalade au soleil de Grèce, sans le coté grimpe et rien d'autre de Kalymnos.

L'idée était donc de passer une semaine dans divers sites du Péloponnèse avec Béatrice et Jean-Paul puis une semaine entre Léonidio et Kyparissi avec Babeth, Cécile et Minh, et d'en profiter pour faire un peu de tourisme.

Au final, le beau temps nous accompagnant, on a surtout vu du rocher tout neuf et pas trop de vieilles pierres!

Pour l'avion, on a pris un vol Genève-Athènes (beaucoup moins cher que Lyon sur les WE) puis location de voiture et de chambres sur booking. N'étant pas sûrs de notre programme pour la première semaine, on a souvent réservé le logement la veille de notre arrivée, sans difficultés à cette saison. Par contre, pour Léonidio, réservation à l'avance conseillée.

Les distances sont courtes, mais les temps de trajet très longs car en dehors des autoroutes, la moyenne est souvent de 40km/h.

Les falaises visitées :

Mikri Varasova : Située à proximité d'Athènes (détour de seulement 7km de l'autoroute), un site récent offrant un très beau rocher de trous et de mini colonnettes. Les voies font 25m mais ça vaut le détour en arrivant de l'avion ou avant de repartir.

Frygani : au Nord du Péloponnèse, à 800mm d'altitude, on grimpe sur un conglomérat magnifique, tout neuf, composé de trous et de silex, bien plus sympas que les galets ronds que l’on rencontre en général dans le pudding. L'escalade est variée l'équipement abondant, le vallon suspendu et ses vignobles aux couleurs d'automne est accueillant et il n'y a personne. Seul bémol, le bruit de la route, genre Seyne. On y passera 2 jours. Logement à Xylokastro, à 25km au bord de mer, bonne taverne de poissons.

Kalogria : A la pointe NO du Péloponnèse, au bord de mer. Le site est magnifique avec un grand lac, une pinède, une plage immense et une dune le tout au pied des falaises. Il y a plusieurs secteurs, on a grimpé aux secteurs Spadones et Ourliachto. C'est joli, mais classique, ça ressemble beaucoup aux Dentelles. La chaleur nous force à arrêter à 14H (c'est plein sud et il fait 28° à l'ombre). 1ère baignade près de la dune, que du bonheur, l'eau est au moins à 20°. Les autres secteurs n'ont pas été rééquipés et les voies sont en trad, il n'y a donc pas de quoi s'occuper plus d'une journée à part à bronzer sur la plage, le plus loin possible des moustiques de la pinède. Dommage car l'endroit est vraiment splendide.

Nauplie : Vu la chaleur, on revient à l'Est à Nauplie où on peut toujours se rabattre sur le tourisme. On essaye quand même le nouveau secteur Anatoli, mais ça n'est pas grimpable et le soleil n'est pas près de passer malgré l'orientation Est. On se replie sur le secteur Karathona qui reste à l'ombre toute la journée. Les voies sont jolies mais 6a+ maxi, ça va bien pour une demi-journée à l'ombre. On finit par la jolie ballade sur le sentier entre la plage de Karathona et Nauplie. Le chemin passe au pied des voies d'escalade classiques de Nauplie en murs raides sculptés, au milieu des figuiers de Barbarie, au raz de l'eau. Malheureusement le rocher est tagué, et l'équipement fait peur. Ca fait pas envie d'y grimper. Beaucoup de chambres dans Nauplie qui est une ville très touristique. Les sites archéologiques de Mycènes et d'Epidaure sont tout proches.

Zobolo : Direction le Sud, tout au bout du doigt de Monemvasia. L'endroit est sauvage, entouré par la mer. L'escalade se divise en 2 styles: Soit du mur gris raide très agressif ou il ne faut pas trop insister si on veut garder de la peau sur les doigts, soit du dévers jaune à trous en tous genres. On se régale et seuls les bras qui n'en peuvent plus nous font arrêter. Le site est très excentré mais vaut vraiment le détour surtout qu'il peut être associé à la visite de Monemvasia.

Kyparissi : On remonte en direction de Léonidio. On a grimpé aux secteurs Kastraki et Jérome's house. Le secteur Kastraki s'atteint à pied en partant du village, les voies ne dépassent pas 25m mais valent le détour, aussi bien dans les murs sculptés jusqu'au 6b à gauche que dans les colonnettes en 6c/7a à droite. Grimpe avec mer en arrière-plan.

Jérome's house nous a moins emballé, même si les voies sont belles et longues et le site perché au-dessus de la mer, l'approche scabreuse dans un ravin qui a servi de décharge dans les années 80, le cadre austère en automne car le soleil n'apparait qu'une heure dans la journée, les cotations sèches et un petit vent glacial nous ont définitivement refroidis. C'est l'occasion de se reposer un peu et de passer l'après-midi à la plage.

Babeth et Cécile ont testé le secteur Watermill, mais sans pouvoir accéder à la magnifique colonnette en 7a de 30m de Thanks George. Le secteur vaut le détour, de même que la montée à l'oratoire qui surplombe les voies.On a pris une chambre à la pension Myrtoo au bord de la plage, Babeth et Cécile une "suite" à l'hôtel Paraliako. Ça vaut vraiment le coup de passer 2 jours ici, le village est paisible et la baie magnifique.

Léonidio : Voir le CR de Minh.On conseille de prendre un logement dans le village pour profiter des bistrots, tavernes et autres commerces qui ne sont heureusement pas fréquentés que par les grimpeurs, Léonidio ayant une grosse activité agricole.

 Il reste de nombreux autres sites à visiter dans le Péloponnèse, notamment Lagada qui s'est beaucoup développé depuis notre passage en 2001, qui peut être associé à la découverte de la cité de Mistra, et les sites de Nédousa et Kardamyli près de Kalamata, sans compter qu'il nous reste beaucoup de choses à faire à Léonidio. Bref il faudra y revenir !