01-12-2018
Belledonne
1700
1300
2600
F
7h

Après avoir passé la semaine à tergiverser – Lautaret, pas Lautaret – on décide au dernier moment de faire dans le classique, direction le Vénétier, il parait que les conditions ne sont pas tant pire…

On récupère mon frangin à Brignoud, merci les pneus neige qui nous permettent d’aller jusqu’au pont de la Betta et, enfin, on chausse les skis : c’est bien gentil les randos et l’alpi dans la caillasse à se fracasser les genoux, mais rien ne vaut le ski !

A la sortie de la forêt, les conditions sont un peu décevantes avec le pas de la coche et le col de l’aigleton qui semble impraticables, à moins d’y aller muni d’une armure. Tant pis pour la boucle initialement envisagée et direction le vallon de la Jasse qui semble bien plus praticable.

Arrivé aux lacs du Vénétier, un groupe monte vers la Jasse, personne dans le couloir W de la dent du Pra. On quitte donc le soleil et en avant pour une bonne séance de traçage assez physique : le fond dur est bien glissant, chaque pas se dérobe dès que ça devient raide, merci Thibault qui s’est occupé des sections les plus raides.

Les quantités deviennent tout à fait correctes > 2300 m dans le vallon suspendu, avec un bon 20 cm de fraiche, et on arrive ainsi sur la crête dans une très belle ambiance hivernale.

La descente en poudre est bien bonne même si on ne peut pas complètement lâcher les chevaux, il reste des requins.

De retour aux lacs, on n’a pas vraiment envie de rentrer, donc direction la Cime de la Jasse. La descente est évidemment moins bonne à cause du soleil qui a bien tapé dans la face sud, les cuisses chauffe, c’est parfait, on est ici pour ça ! Pour la suite, il faut se faire léger entre 2000 et 1700, voir slalomer entre la caillasse. Par contre, en dessous, le border-cross passe très bien à 1 ou 2 cailloux prêt, ski jusqu’à la voiture, inespéré !

Une bien belle journée de reprise avec la traditionnelle bière pour finir, en compagnie du groupe autonome des 7 laux.

photos