09-01-2020
Queyras - Alpes Cozie N
900
1680
2550
PD
3h30

Pour ce 5ème jour dans le Queyras (4ème pour certains), nous sommes 5 à monter dans la voiture en direction d’Abriès pour rejoindre le point de départ de la course. Le reste du groupe a choisi de chausser leurs chaussures de marche plutôt que leurs chaussures de ski. 

Pour nous 5, départ de la randonnée peu avant Le Roux, en empruntant un chemin quasi-plat jusqu’au hameau de Valpréveyre, inhabité l’hiver. 2,5 km de distance pour seulement 170m de dénivelé sur un chemin qui est en fait une piste de retour station (ou plutôt de retour vers un arrêt de navette, qui permet de retourner à la station d’Abriès) et donc impécablement damée, mais dont la monotonie intrinsèque est contrecarrée par la jolie rivière aux bords glacés qui la jouxte. Et puis cela ne fait qu’encore mieux apprécier l’arrivée à Valpréveyre, qui se trouve être un très charmant hameau. 

On quitte ensuite les sentiers damés pour s’engouffrer dans la forêt de mélèze, un peu pentue et bien accidentée, où les plus paresseux se font vite avoir à croire que ça allait passer en pas tournés. On sort du bois vers 2300 m d’altitude pour évoluer sur le dôme sommital dont la pente s’adoucie progressivement.

Petite pause au sommet, le temps de dépeauter, faire des photos et profiter du panorama.

Début de la descente, jusqu’à l’orée du bois, sur une neige ventée plutôt dure. Puis suite de la descente entre les arbres dans une bonne poudreuse conservée comme tel grâce à la protection des arbres. Pour les plus novices, tout cela permet de mettre directement en application les bons conseils pour la descente transmis la veille lors de la session en station.

Pause casse-croûte à Valpréveyre (le bon plan : visez la dernière cabane du hameau, dans le sens du retour, dont le propriétaire laisse à disposition sa table en terrasse) avant le retour à la voiture par la même piste qu’à l’aller … en poussant sur les bâtons.

Retour au bercail pour prendre le café sur la terrasse au soleil avec le reste du groupe.