05-01-2020
Beaufortain
980
1316
2296
F
6

Un grand groupe bien motivé pour cette première sortie ski de rando de la nouvelle décennie !

Le choix de notre destination nous a tenu en haleine durant les quelques jours précédant le départ. Finalement, la grande annonce a été faite le vendredi : ce sera direction le Quermoz, dans le massif du Beaufortain. Indice de risque 2. Quelques doutes, cependant, sur la qualité de la neige. Serge nous recommande fortement de prendre les couteaux avec nous et de quoi bien se couvrir. Les prévisions météo annoncent assez froid.

Le départ a lieu le dimanche à 6h30 sur le parking de la mairie de Bron. Nous sommes une sacrée grande équipe, 14 au total, dont 3 encadrants : Serge, Luc et Patrick. Nous arrivons à tout caser, personnes et matériel, dans 3 voitures. Nous prenons la route. Le trajet dure environ 2h (176km).

Départ de la rando sur le parking du Grand Nâves. Petit temps de préparation : mise en place des peaux sur les skis, de l’ARVA et de quelques couches de vêtements supplémentaires. Il ne fait effectivement pas très chaud. Puis, contrôle des ARVA par Serge et Luc en mode réception et en mode émission.

Et c’est parti pour l’ascension ! Le début est tranquille. Toute cette étendue blanche parsemée de sapins est magnifique et l’apparition du soleil fait du bien. Puis rapidement le dénivelé augmente, les cœurs chauffent et les couches de vêtements en trop sont retirées. Luc, Serge et Patrick nous montrent les techniques de conversion. Pas facile facile, ça demande de l’entraînement et un peu de souplesse aussi ! Mais c’est quand même bien pratique pour passer les virages !

La montée se fait de plus en plus raide et la neige plus molle. Difficile de garder son équilibre ! Pour les conversions, bien penser à avancer au-dessus du virage avant de tourner son ski. Lorsqu’on avance perpendiculaire à la pente, ne pas hésiter à poser les skis à plat (pour qu’un maximum de peau soit au contact de la neige) plutôt que sur les carres. 

La crête n’est pas loin, presque à portée de main. Mais les quelques rochers qui nous en séparent nous obligent à détacher nos skis et à continuer skis accrochés au sac.

Arrivés sur la crête, nous retirons les peaux. Le temps est avec nous : très peu de vent et un soleil toujours présent. On en profite pour faire un arrêt pic-nic tout en contemplant le panorama du massif du Beaufortain.

Le passage que nous devions emprunter pour la descente a l’air bien verglacé. Serge propose une alternative : descendre de l’autre côté de la crête, puis remonter jusqu’à la crête, vers le Nord, un peu plus en contrebas pour récupérer une pente plus praticable. La première descente est bien raide et la neige assez dure. Les cuisses se font sentir. Une fois arrivés en bas, remise des peaux pour pouvoir grimper jusqu’à la crête. La descente de l’autre côté est beaucoup moins pentue, et au soleil en plus !

La toute fin est un peu plus délicate. Les sapins sont plus nombreux et la neige moins présente. Attention aux cailloux et aux racines d’arbres surtout !

Retour au parking, rangement du matériel dans les voitures et pause bien méritée, autour d’un verre, dans le village de Nâves.

Merci à tous, et en particulier à Serge, Luc et Patrick pour leur encadrement et leurs bons conseils !