15-03-2020
Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes
3450
1500
3085
F
3 jr

                                                                                         Raid Mercantour 2020

 

L’idée de départ était de faire un raid à ski itinérant d’une semaine dans le Mercantour avec nuit en refuges gardés (1/2 pension).

 

  • Jour 1: trajet Lyon – Le Boréon (Saint Martin de Vésubie)

Dans la soirée, nous apprenons que tous les refuges ferment, et seront en mode non gardé, donc on prend les repas pour 4 jours voir un peu plus !

 

 

  • Jour 2 : Trajet Le Boréon - Le Clot dans la vallée de La Gordolasque en taxi.

Etape : Le Clot – le refuge des Merveilles via le Pas de Trem, 900D+ (à pied et en ski)

Au départ du Clot, temps couvert, il n’ y a pas de neige, les 350 premiers mètres de dénivelés sont parcourus sur un sentier. En sortant de la forêt de mélèzes on chausse les skis sur une neige transformée qui porte bien, nous remontons un vallon. Vers 11h00 pause casse-croûtte au soleil. Ensuite on franchi le Pas de Trem (un col) pratiquement dans le brouillard, avant de descendre dans la vallée des Merveilles (pas vu Alice !) en slalomant entre les dalles de rocher et les lacs partiellement gelés jusqu’au refuge. Une famille nous rejoindra dans l’après-midi, soirée bien sympa devant le poêle.

 

 

  • Jour 3 : Etape Le refuge des Merveilles – le refuge de Nice via le Pas des Conques, Mont du Grand Capelet, Baisse de Valmasque, Baisse du Basto, 1300D+.

Le soleil est au RV, très belle étape, variée on mettra les crampons une fois, c’est le premier jour ou l’on voit la mer… et les chamois! La descente sur le refuge de Nice est superbe, une jolie pente au départ un peu gelé, au milieu de la descente la neige s’adoucie, arrivée au fond du vallon, il ne nous reste plus cas nous laisser glisser jusqu’au refuge caché derrière un gros rocher.

Soirée partagé avec 4 personnes d’Huez dans un sympathique refuge.

 

 

  • Jour 4 : Etape le refuge de Nice – Le Boréon via Balcon du Gélas, Gias Cabret, Pas des Ladres, 1250 D+.

Temps couvert et sombre, petit vent, pour commencer la journée en remontant une pente gelée avec les couteaux .Tout au long de la matinée nous traversons des coulées anciennes, la pente est soutenue par endroit. Au Balcon du Gélas 3085 m le ciel s’est dégagé la vue est splendide sur la plaine du Pô, Le Viso (le bon). Ensuite une belle descente sans difficulté nous attend jusqu à un replat le Gias Cabret. La remontée au Pas des Ladres est facile. La dernière descente pour arriver à ski au camion a nécessité quelques petits portages dans la forêt. Initialement nous devions faire cette étape en deux jours en dormant au refuge de La Madone et en passant par la cime du Gélas !

 

Les conditions météo étaient bonnes, la neige au RV.

L'itinéraire et l’organisation d’Emeric sont au top, bravo pour l’orientation et même la navigation. En effet une fois dans la bonne pente à descendre il fallait trouver où passer au milieu des dalles et barres, pas toujours facile.

C’est dans un dans un contexte un peu particulier que nous sommes partis ! COVID 19. Nous avions peu ou pas de réseau, c’est un autre groupe de randonneurs qui nous a informé du confinement au refuge de Nice !!

(On ne s’y attendait pas du tout…,) depuis que nous étions partis de Lyon, nous sentions qu’il se passait quelques choses. Sur l’autoroute peu de voitures prenaient la direction du sud, alors que beaucoup remontaient (ambiance d’exode), à Nice et  dans la vallée de la Vésubie c’était anormalement calme,  en montagne aussi, bref, donc le retour prématurément était envisagé depuis le départ.

C’était mon premier raid (raccourci !), j’ai vraiment bien aimé l’itinérance, les passages un peu techniques, les pates d’Emeric, les gateaux de Sylvie, les apéros de Barbara, le courage de Florent.

Un grand merci à vous tous pour ce petit voyage insolite au-dessus de la mer.

 

                                                                                                    Revenir pour finir !

 

                                                                                                            Guillaume