10-01-2021
Beaufortain
1230
1280
2190
F

Le départ du dimanche se fait au-dessus d'Arêches. On se gare au bord de la route non déneigée qui monte au lac de Saint-Guérin, un peu après le Mappaz. Il est 8h20, il fait beau et froid, des conditions optimales pour que la neige reste légère et pour aller mon train de sénateur contemplatif en toute quiétude.

Nous quittons la route sur la gauche pour le sentier du Frassier, puis en direction de la Grange du Foin. Quand je sors de la forêt, Isabel a déjà sorti sa carte et repéré le Passage de la Charmette là-haut sur la droite, en pente douce.

Nous déchaussons face à la Pierra-Menta. Peu de randonneurs font halte ici, la plupart continuent à droite sur la confortable arête menant au passage de Miraillet. Du coup, il reste beaucoup de lignes sans traces pour y inscrire les nôtres dans la descente vers le lac de Roselend. On ne s'en prive pas. Nous casse-croutons aux premiers chalets du Marsia, en profitant du soleil et du paysage. Repeautage.

Nous remontons le vallon sur la droite. Une traversée à gauche sous le mont des Acrays nous amène au passage de Miraillet. C'est là que nous croisons le plus de monde, dont un groupe de filles avec une guide d'Arêches. Claude est chez lui, il sait le nom de tous les sommets.

A l'issue de pourparlers, nous descendons à gauche et pas à droite, plus raide mais moins enneigé, où Hélène était déjà passée avec Jean-Michel. Les multiples passages ont transformé la trouée dans la forêt en piste rouge à bosses comme j'aime bien. A partir du lac de Saint Guérin, on se laisse glisser sur la route jusu'à la voiture.

Super, ce week-end en cette période incertaine, avec un petit goût de plaisir volé, d'école buissonnière.