12-10-2019
Grandes Rousses - Arves
2000
2600
PD
5h

l'Arête du Grand Cros en traversée Sud -> Nord

 

Premier weekend d’initiation à l’alpinisme en compagnie de Serge et Emeric !

Nous sommes 4 débutants et nous avons bien hâte d’y aller !

Samedi, jour escalade.

Le site des lacs Besson à l’alpes D’huez nous offre une vue très sympa sur la Meije, à nos pieds un lac bleu turquoise dans lequel se reflète la montagne. C’est dur…

Après quelques explications sur l’utilisation des coinceurs nous commençons à grimper.

Serge m’initie au rappel, je suis ravie de découvrir la manip.

Ce petit groupe de passionnés est tellement absorbés par la grimpe qu’à 15h30, la moitié n’a encore pas fait une pause pour déjeuner !

Le soir nous avons la chance d’être accueilli par Emeric dans sa maison de Bourg d’Oisans.

Et hop ! confectionner une bonne tartiflette à 6 c’est rapide !

 

Dimanche, c’est enfin la sortie alpi !

A 9h20 nous sommes au pied de la montagne. Nous croisons une famille qui a dormi dans un van, ils se demandent bien ce que l’on fiche avec des casques et des cordes…

Nous nous équipons et c’est parti pour 600 m de rando pour arriver au pied de l’arrête.

Le paysage est magnifique, le temps alterne entre soleil et nuage avec pas mal de vent.

Au pied de l’arrête nous faisons deux cordées de 3 avec Emeric et Serge en leader.

La course était classée PD mais Emeric nous faisant confiance, il choisit de la transformer en AD en choisissant certains passages.

S’en suit donc une course d’arrête pendant près de 4h.

Nous nous sommes essayés à beaucoup de style de grimpe dont certains peu conventionnels (passer un piton rocher à califourchon, monter un rocher en se hissant sur le dos…)

Il y a une ou deux jolies voies et nous découvrons le fait de faire une voie d’escalade en chaussures d’alpi. Certains passages sont ardus, l’adrénaline monte et le cardio grimpe ! Heureusement nous avons un bon groupe soudé et on s’encourage.

Seul bémol de la journée, la roche de l’arrête s’avère assez friable, il faut vraiment tester chaque prise avant de se lancer car parfois elles sont vraiment instables voir elles restent carrément dans la main.

Ainsi grosse frayeur quand l’une de nos camarades de cordée se prend une grosse pierre qui tombe de la falaise sur son bras.

Elle a eu très peur et mal sur le coup mais rien ne semble cassé…ouf !!!

On continue à cheminer parmi les fissures, à monter et descendre pour finalement atteindre la sortie de l’arrête, un peu lessivé mais tous heureux ! 

C’est l’heure du pique-nique, la vue est magnifique et on l’a bien mérité celui-là !

45 minutes de redescente, un petit verre au bistrot du coin et c’est reparti pour rentrer à Lyon.

Je ne sais pas vous les copains mais moi j’ai eu beaucoup de courbatures… !

Merci à tous, en particulier à Emeric et Serge pour leur temps et leur sympathie.

PS : notre amie blessée par la pierre n’as pas eu de sequelle.

Et on a tous hâte de repartir!  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1234