11-11-2018
Chartreuse
1550
1000
2000
F
6h30

Notre plan initial ayant été contrarié par ce maudit vent du sud et le temps paraissant sec côté chartrousie, nous décidons de laisser les skis dans leur housse et d’essayer de trouver la fameuse arche de la photo de couverture « chartreuse inédite » de Sombardier.

Ca commence par une montée raide vers le pas de Ragris pour récupérer le sangle supérieur de l’Aulp du Seuil. Ce sangle est magnifique, avec un petit passage exposé humide heureusement protégé par une corde fixe.

Arrivés aux alentours de l’arche qui se trouve à l’étage Inférieur, nous ratons évidemment le bon couloir pour venir buter sur un petit mur de quelques mètres. On a bien fait d’emmener la corde, rappel, et nous voila au bon niveau où l’arche se dévoile au dernier moment.

Même si la multiplication des topos fait que le coin est beaucoup moins secret que lors de la parution du livre, l’arche à proprement dite est réellement spectaculaire et permet de faire des belles photos. Belle ambiance avec le vent du sud.

Retour pour Thibault par le petit mur qu’il passe brillamment, tandis que je préfère après une brève tentative infructueuse aller ferrailler dans le bon couloir rempli de glaise bien glissante, on en vient à regretter les crampons. Même par le bon couloir, une corde n’est pas inutile pour la descente et la remontée, surtout par temps humide, la chute est interdite !

Retour par les crêtes jusqu’à l’Aulp du Seuil puis aller/retour aux crêtes des lances de Malissard avant la descente histoire de rentabiliser le déplacement.

Une bien belle journée automnale, on ne peut que recommander cette rando qui offre une ambiance et de vues magnifiques.

double archedouble arche bisles yeux