21-07-2019
Autre
AD

 

Sur une idée de Luc, nous décidons de fuir la canicule et de poser notre camp de base à Camaret sur mer, là où fini la terre, du 21 au 28 juillet 2019.

Nous partons à la découverte de la pointe de Pen-Hir où les falaises dominent la mer d'Iroise de leurs 60 mètres d'altitude.

Nous sommes au bout de la presqu'île de Crozon dans le parc naturel régional d'Armorique. Là bas, l'ambiance est unique, avec du gaz et des embruns, du sel et le vent du large. Les voies sont nombreuses et sportives. Avec Babeth, je découvre et m'initie au terrain d'aventure, sensations garanties ! Les descentes en rappel vers le grand bleu sont mémorables et la présence de la mer qui s'écrase au pied des voies est prenante.

La particularité des falaises de Pen-Hir, c'est le nombre important de strates verticales qui lui confère un aspect escarpé original. Le rocher composé de grès et de quartzite est de très bonne qualité et de toute beauté.

Nos journées sont bien remplies, à la grimpe viennent s'ajouter d'autres activités, comme le vélo jusqu'à la pointe des Espagnols, la randonnée sur le sentier côtier (GR34) jusqu'à la pointe de Dinan, l'initiation au surf sur la plage de Goulien, le cerf-volant, la nage dans les rouleaux...

Le soir venu, on trinque avec une Terenez Triple, on savoure les meilleures crêpes du pays "chez Mémé Germaine" sur la plage de Véryac'h ou bien on déguste les huîtres et les bulots sur la terrasse des "Viviers de la pêche Camarétoise".

Au crépuscule parfois c'est concert "chez Germaine" ou bien Fest'noz à Roscanvel. On imite quelques pas de danses celtiques...enfin...on regarde surtout ceux qui savent faire avec beaucoup d'admiration !

Et puis c'est la fin du séjour... il faut rentrer... sans oublier de faire une halte à la biscuiterie de Camaret. Ah ! j'allais oublié de te parler de l'incontournable Kouign Amann de la boulangerie de Crozon, oui le fameux, le croustillant, celui qui suinte de beurre, qui colle légèrement aux doigts, celui qui est capable après l'avoir mangé de te faire couler la planche de surf. De retour sur Lyon c'est la balance qui "Kouign"...qui me rappelle à l'ordre...mais qu'importe, avec ou sans Kouign Amann, c'est décidé, on retournera en presqu'île de Crozon, car il nous reste encore tant de falaises à gravir, de sentiers à parcourir, de paysages et spécialités à découvrir.

Un grand MERCI à Luc et à vous tous pour cette belle idée et cette belle semaine passé ensemble sous le soleil de Bretagne !

Kenavo ar wech all !