07-05-2022
Chartreuse
3

Sur une proposition de Jérôme, nous allons visiter le site des Gorges de Crossey, en Chartreuse. Plusieurs secteurs de couennes sont équipés, ainsi que quelques petites grandes voies.

Erica prends l'initiative de proposer un groupe en mobilité douce, groupe qui réunira 3 fiers Gaulois. 1 heure de train jusqu'à Voiron, puis une petite heure de vélo. Le parcours emprunte la D520, départementale assez passante et pas très agréable (mais offrant de jolis point de vu). Une petite erreur de GPS nous fait apprécier le détour par Coublevie et la D128 : cette option nous parait pas mal : une route un peu moins passante pour gratter le dénivelé tout en douceur, sans rajouter trop de distance. A Saint Etienne de Crossey, l'arrêt au stand nous offre un concert de klaxon à mesure qu'on se fait doubler par les Gaulois motorisés. Nous les retrouvons sur le premier parking sur site. Bilan de cette approche : mobilité douce validée à 100 %, le site est accessible sans grandes difficultés (<200m de D+ sur 8 km depuis Voiron, prévoir quand même des vélos plus roulant que des Vélov).

Quant au site, ne l'ayant jamais pratiqué, je nourrissais quelques préjugés dessus : j'imaginais une falaise patinée, bruyant et sans charme de par sa proximité à la départementale. Il me faut m'excuser auprès de la Chartreuse d'avoir été si médisant.

Nous nous sommes rendus sur un des derniers secteurs équipé : Pat, du nom d'un célèbre Gaulois, véritable mascotte du club dès qu'il s'agit d'escalade ... L'accès se fait rapidement par un agréable sentier en sous bois. La route est suffisamment loin pour qu'on en oublie le bruit, noyé sous celui du vent et des oiseaux. Nous nous répartissons sur les deux extrémités du secteur. à Gauche, des voies relativement d'environ 25 m, plutôt soutenues et assez continues. à droite, on trouve de beaux bacs comme le calcaire sait nous en offrir, mais la difficultés se trouve souvent autour de pas de blocs assez retords. L'équipement est rapproché, le rocher agréable et pas (encore) patiné - quoi qu'un peu humide ce jour là-. Ce secteur nous a paru très intéressant pour des grimpeurs de 6 (y compris les grimpeurs de "petit" 6, on trouve plusieurs 6a très jolis). Chacun y va de sa croix : 6b, 6c, 6c+ et même un 7a pour Laulau' : le groupe est en forme. En fin de journée, le groupe mobilité douce n'est plus constitué que de deux Gaulois, qui se laissent rouler jusqu'à la Gare de Voiron, où il arrivent 2 minutes avant une forte averse : timing parfait.

Site validé à 100%, c'est pas plus loin que Crept mais plus accessible, surprenant que nous l'ayons boudé tant d'années !