13-07-2020
Mont Blanc
2900
1170
3660
PD
7

Quelques jours avant la course la cordée s’est formée un soir au camping à Argentière. Je me joins au binôme François et Renaud qui ont déjà fait quelques courses ensemble. Je vais donc être milieu de la cordée de trois, j’apporte pas vraiment de bagage technique (qui est naissant) mais je ne devrais pas être un boulet sur la condition physique.

Départ (depuis 1,170m) pour une montée au refuge des Conscrits le dimanche, une bonne marche de 10km et 1600m d+ pour y monter, une première partie roulante jusqu’au refuge de Tré la Tête, puis une partie plus hachée jusqu’à arriver au refuge des Conscrits. Petite sieste de 20 minutes pour un, vérification du topo et de la météo, dépiautage d’un pamplemousse pour moi, j’aurais du monter un melon ou dans une idée folle une pastèque, ce sera pour la prochaine fois ! Repas et dodo, réveil à 3h30, petit déj et nous voilà en route dans la nuit avec une incertitude concernant la participation du soleil… Départ sur du sentier puis de la neige et ensuite arrivée au glacier, encordement et c’est parti. Il y a quelques cordées et un ciel bien gris. Au fur et à mesure de la montée des brides de ciel bleu apparaissent pour repartir ensuite. Le soleil nous fait l’honneur de sa venue pour notre arrivée au col des Dômes, il va nous suivre le reste de la course.
On part alors sur la ligne d’arrête très jolie avec un bon regel de la neige, quelques photos et c’est une suite de petites montées et descentes pour les dômes. Super beau avec au loin des paysages herbeux dans la vallée, nous on est les pieds dans la neige, un beau contraste. On aborde la partie en descente un peu raide qui pouvait être le passage délicat de la course, mais il y a une trace avec des marches bien tracées, alors ça passe bien. S’en suit un peu de montée mixte neige et roche pour arriver à l’aiguille de la Bérangère. Un petit bout de descente dans de la roche s’effritant un peu et revoilà la neige pour la descente jusqu’au refuge.

Petit stop pour manger un peu et passer de la tenue d’alpi à la tenue de rando et c’est partie pour retourner à la voiture aux Contamines avec une longue descente qui comporte une petite remontée de 100m d+ qui peut paraître longue quand la journée est déjà bien remplie (et 2,900m d+ sur 2 jours). Le camion a pizza a eu la bonne idée d’être au camping ce soir là, une bonne manière de terminer cette belle journée de montagne avec une bonne cordée.