25-07-2020
Ecrins
1350
950
3465
PD
11h

Course décidée au dernier moment avec le seul refuge des Ecrins ayant encore de la place. 

Le coin est magnifique,  les vues sur le Vercors  et les massifs environnants splendides, le refuge chaleureux, mais c'est une vraie bambée cette course...

Partis les premiers à 4h du matin du refuge, nous nous faisons doubler dans la loooongue marche d'approche par un groupe de 10 personnes d'un club FFME de Chambéry en initiation alpinisme.

A partir de là, rien ne va rouler... Fourvoyage à l'attaque du glacier en cherchant les petits traits bleus invisibles de nuit (et 30 minutes de perdues), dégringolade de piolet d'une des cordées chambérienne qu'il faut aller récupérer (et encore 30 minutes de perdues), la gourde de mon compagnon de cordée se fait la malle mais on décide d'aller la chercher (encore 30 minutes de perdues), enfin, dans le couloir de neige pour rejoindre le col Jean Martin, les cordées de tête cherchant l'itinéraire pour contourner le premier ressaut de l'arête nous envoient des volées de pierres.

On a fait demi-tour sans avoir été au col et encore moins au sommet. S'en est suivie une looooongue et interminable descente, le plus gros dénivelé négatif de tous l'Oisans nous a indiqué la gardienne du refuge de la Muzelle.

Bonjour les genoux...

Jamais je ne retourne à la Roche de la Muzelle ! Sauf si c'est à ski !