25-09-2020
Saoû et environs
300
F

Quand les horaires Sncf, la météo et la route s’accordent, la mobilité est encore plus douce.

Poignées de main virtuelles à Lyon Jean-Macé avec David et Ludo. Nous partons pour Crest avec un bref changement à Valence. Les ascenseurs fonctionnent, les vélos (chargés !) montent facilement sur le quai.

La pluie nous accueille à notre arrivée à Crest vers 18h30. Ce sera de courte durée et l’itinéraire par le Pas de Lauzens est des plus sympathique pour les cyclistes : raisonnablement sportif et dans un cadre charmant. David file comme le vent. Nous arrivons au camping de Saou à la nuit tombante.

Au retour, le dimanche après-midi, David est reparti plus tôt. Ludo et moi pédalons jusqu’à Livron-sur-Drôme, les correspondances étant moins commodes ce jour-là. La route est moins agréable que le vendredi. Certaines parties du trajet peuvent se faire sur petite route mais les grands axes, malgré un accotement qui tient lieu de bande cyclable, ne nous enchantent guère. Il existe peut-être un meilleur itinéraire, à chercher.

Le train nous ramène à Lyon à l’heure mais sous la pluie.