26-09-2020
Saoû et environs
1100
485
1589
F
5

Depuis le camping de Saou, nous nous répartissons en deux voitures pour quelques kilomètres (alors que deux d'entre nous sont venus de Lyon en mobilité douce !) : certains n’ont pas de vélo... Le départ de la randonnée se fait du lieu-dit l’Auberge des Dauphins. La montée est superbe, avec un long passage en sous-bois dans la Grande Combe puis un alpage dégagé. Le relief dans ce coin de Drôme est décidément spectaculaire, encore plus quand il est mis en valeur par les nuages.

Tiens, les sommets sont poudrés de blanc. Tiens, un nuage d’averse. Finalement, le nuage noir déverse sur nous davantage qu'une averse. Entre le crépitement du grésil sur la capuche et le froid au bout des doigts, nous vous contenterons du premier sommet : le Veyou. Les numéros deux et trois des Trois Becs restent invisibles dans le blanc.

Il suffit de perdre quelques centaines de mètres d'altitude et de se mettre à l'abri du vent pour trouver un lieu propice à la pause. Le reste de la descente se fait sur une large piste forestière qui favorise la discussion de groupe.

Nous croisons un petit groupe de vététistes. Survêtements, sillage entêtant d'eau de toilette et musique urbaine : le renouvellement de style est rafraîchissant.

La sortie se termine à Saou, entre boissons chaudes et achat de souvenirs sucrés et salés.