24-05-2020
Bauges
200
1100
1636
TD

Sur une proposition  de Romain, nous voilà à deux cordées au pied du Roc des Boeufs :

Romain et moi même

Raph et Tanguy, amis de Romain, issus de son club d'escalade parisien et vivant désormais près d'Annecy.

L'approche de la voie était fort humide et boueuse et nous nous sommes quelque peu égarés sur le haut. Il faut monter globalement assez droit et suivre un système de cairns qui mène jusqu'au pied de la voie, mais qui ne sont pas toujours faciles à distinguer tant la nature est florissante...

La voie est magnifique : le calcaire est pur et scuplté, sans trace de patine, la grimpe y est variée et toujours sécurisée par des points judicieusement placées.

Une longueur en 6A (L3) se déroule dans des canelures qui conduisent à une grimpe inhabituelle, mais à laquelle on finit par s'adapter en passant parfois d'une canelure à l'autre, selon une logique qui apparait clairement. A noter que dans cette longueur, il ne faut pas s'arrêter sur l'arbre où le relais est pourri : le vrai relais est 7-9 m au dessus.

Le tout premier pas de L1 est très déstabilisant et assez finaud, mais on peut laisser glisser une main sur un spit pour s'équilibrer et passer.

Les relais sont tous conforts, sauf peut être R3.

Le secteur présente d'autres voies à tester !!!

Attention cependant : nous sommes revenus avec des tiques ;-((.