06-09-2020
Ecrins
400
2700
3130
TD
5h

Cela faisait plusieurs mois, année qui nous avions, avec Pierre Antoine, la Dibona comme objectif. Le premier week-end de septembre semblait être une bonne pour s'y lancer. Le week-end réservé restait plus que le choix de la voie. Après plusieurs lectures des topos des voies "classiques" nous tombons sur cette voie ouverte en 2008 par Elie Benbassath, Jean Michel Cambon et  Sonia Paquet qui se nomme sous l'oeil d'Andéol. Elle se situe à l'extrême droite de la face est et coche tous les critères (Difficulté, fréquentation, etc ...).

Après une nuit en bivouac au refuge du Soreiller et un réveil à 7h nous voilà parti vers 7h30 pour 40 min de marche d'approche. Nous trouvons le départ d'un voie dont nous réalisons la première longueur avant de se rendre compte que nous avons dépassé le départ de sous l'oeil d'andéol et que nous sommes sur la vire Boell. On redescend, on continue sur la vire Boell, on tire un rappel pour récupérer R3 de Sous l'oeil d'Andéol.

Nous voilà donc parti pour les 7 dernières longueurs en réversible. La première longueur en 5b (en faite L3), nous permet de nous "re-chauffer" et nous emmène au pied de la partie verticale. Pierre s'engage dans L4 avec le soleil dans le dos qui nous réchauffe !! Il fait parler la puissance dès la première dégaine en passant un petit surplomb en 6A. Un deuxième pas en 6A plus loin et une petite traversée bien maîtrisée (Il semblerait que l'hesthétique n'était pas au rdv)  le voilà au relais. Je l'y rejoins tranquille et lui propose une noix de crême solaire pour son cou qui commence à rougir, noix qu'il ne pense pas nécessaire. L5 démarre très verticale dans un dièdre "étroit" et soutenu dans le 6A sur 15-20 dans lequel je laisse quelques watts !! Merci aux ouvreurs d'avoir équipés béton. Arrivé au relais je me fais un ami de mon paquet de graines !! Pierre me rejoint et semble également avoir laissé de l'énergie. Il s'engage dans L6 avait l'énergie et la légèreté du grimpeur qui prend son pied dans cette magnifique face !!

Petite pause bien méritée au haut de L6. De délicieuses bananes se dessinent sur nos visages au fur et à mesure de l'ascension !! Je me lance dans L7, soutenue dans le 6a+, avec à l'esprit d'être dans l'économie. De très jolis mouvements plus tard et grâce à l'arrivée très appréciée du sucre de notre pause je profite pleinement de cette très belle longueur.

Pierre s'engage dans L8 qu'il maîtrise à la perfection. Le mode "cannelure" à l'air de bien lui convenir !! Après réflexion, je me lance finalement dans L9 qui démarre par 8-10 m de traversée puis un réta dans une fissure verticale qui me demande beaucoup d'énergie. La suite se fait au mental d'autant plus qu'un point supplémentaire aurait été le bienvenu.

Etrangement nous sommes seul au sommet. Nous en profitons de très longs instants. Le cou et le visage de Pierre ont viré à l'écarlate !!

Nous reviendrons c'est sûr !!